Dans le métro, quelque part à Paris

>> mercredi 30 décembre 2009

Entendu mardi 29 décembre à 17h24.

"Non mais moi, je me fais vacciner que de la grippe saisonnière. Comme ça, si je l'attrappe, je sais laquelle c'est."

Moi je dis c'est pô con Lucette, c'est pô con.


Read more...

The maxi col 2009

>> vendredi 25 décembre 2009

En vrai le maxi col c'est soooo 2008, mais le faites pas remarquer sivouplé, ce serait sympa. Merci.

Dans un esprit de fraternité tel que nous devons tous le ressentir le jour de Noël, la Tellectuelle met en ligne son tout premier "tuto".

Et pas n'importe lequel, mazette ! Celui du maxi col ! Diantre, fichtre et poil de yak.

Atta', j'te raconte la genèse. L'autre jour, pardon, l'autre mois, Peggy a fait un maxi col. Je l'ai vu je l'ai voulu. Mais version moi, version tricot. J'ai googlé frénétiquement et je suis tombé chez Gaëlle, aussitôt mise dans ma blog roll tellement son blog est formidouble.

C'était le truc sensé durer deux soirées, ça m'a pris trois semaines.
J'ai tenté les cotes perlées, j'avais compris que c'était réversible et moi je voulais du réversible, beurdel, et ça a pas marché. Crétine, je me suis dit, tu t'es gourru avec le coup des aiguilles circulaires, il faut penser que tu ne retournes pas ton tricot tous les 2 rangs, donc faut tout inverser les rangs envers. Eh ben queud'chi.
Désespérée, je me suis plongée dans la bibliothèque tricotesque de Môm', je suis tombée sur l'explication des cotes de cheval, le nom était rigolo, j'ai tenté.

Ben, je te le dis avant que tu te lances, ça sert à rien de rien quand tu tricotes une grosse laine irrégulière puisque les cotes de cheval, c'est censé te faire des grosses cotes irrégulières. Et c'est pas réversible beurdel (bis).

Bref, après un échange de mail avec la très disponible Gaëlle, je me suis rabattue sur des cotes 1/1 toutes simples.

Mais faisons fi de ces turpitudes tricotesques, c'est du passé, voici le tuto testé, retesté, ratatesté et validé par La Tellectuelle.

Laine Natura de chez Bergère de France
5 pelotes
Aiguilles circulaires n°7

Monter 80 mailles.
Tricoter en cotes 1/1 toutes tes pelotes.
Rabattre les mailles souplement.
C'est fini.


Après, tu sens la chaleur envahir ton cou et la joie inonder le dedans de toi.
Ce qui est chouette, c'est la laine Natura 50% laine, 50% alpaga : quand tu plonges ton nez loin dedans la pelote et que tu inspires profondément, tu sens un peu la biquette. J'aime bien.

En plus, c'est moulti fonction ! Regarde !

Maxi col classique


Cagoule romantique, le regard dans le lointain


Manchon


Révélateur de masculinité du Frangin


Prétexte à photos débiles en extérieur


Bustier préhistorique en poil de queue de rat

[Lors de la grande réception en l'honneur du bicentenaire de la découverte du feu, on a surpris Wilma Pierrafeu, en pleine dégustation d'une verrine de lait d'auroch émulsionné au gaz de pet de mammouth. Le buffet était conçu et réalisé par la maison Menhir Hermé.]

Et au fait :
- Chaussures Kickers collection 1998
- Jean Camaieu
- Veste Sinequanone
- Arrosoir Barbie



Et comme on n'est pas sur un blog de naze, y a même un making of de la séance photo shooting tendance.
video

Punaise, si la Redoute me sélectionne pas au prochain shooting blogueuse mode, je rends mon clavier.

PS : le modèle présenté fait 90 mailles, et c'est trop large (effet triple menton poilu), d'où la réduction à 80.
PPS : je l'ai offert à Noël à Chonch', au bout de 2 jours, elle avait 3 commandes, la fortune de la famille est assurée. Longue vie au maxi col !
PPPS : Chonch' c'est ma soeur plusse manuelle, je vous en parlais y a longtemps.

Read more...

J'aime la Belette, savez-vous comment ?

>> jeudi 17 décembre 2009

La Caverne de la Belette, c'est encore plus mieux que Telemarket (je vous ai déjà parlé de mon amour fou pour Telemarket ? non ?!?).


Une fois ses petits belettaux (?) grandis, la Belette revend les jouets d'occas'.

Emballage impec', qualité des produits au top, et en prime des cadeaux surprises !

Merci la Belette !


Read more...

Mâme Michu à Bourges

>> mercredi 16 décembre 2009

L'autre jour, l'homme et moi, on a rendu visite au Basque, le témoin de l'homme.

Le Basque est exilé à Bourges pour 3 ans ferme. Bourges est une ville remarquable, le centre est magnifique, les bâtiments de toute beauté. Par contre, c'est dommage, y a comme qui dirait un couvre feu : à 16h du monde partout, à 20h plus personne dans les rues, ni les bars du centre ville.
Nous avons mangé dans le resto étoilé le plus naze qu'on ait jamais vu. C'est pas qu'on en ait écumé des milliers, mais quand même, une étoile, merde !

Et surtout, on a visité la cathédrale, dont l'architecture vaut le coup d'œil, promis juré.

Mais le plus incroyable, ça a été la découverte de cette pancarte, à l'entrée :



Nan mais des fois, et le péché, il est absous par la vaccination ?





Read more...

Un soir au Cirque Plume

>> dimanche 13 décembre 2009


J'ai un témoin en or. D'ailleurs c'est bien simple, je me remarierais, je la prendrais encore comme témoin (et ce n'est hélas pas toujours le cas de toutes mes copines fraichement mariées). Ma témoin, on va l'appeler Fluut', parce que ça lui va bien et que c'est moi qui décide comment les gens s'appellent sur mon bloug, na !

Pour mon anniversaire, Fluut' m'a offert 2 places pour le Cirque Plume. Il faut dire que l'on a en commun le goût du plaisir enfantin, du bonheur, des émerveillements simples, et du rire facile.

(Bon, le témoin de l'homme n'a pas été mauvais, puisqu'il m'a offert du rhum. Non décidément, nos témoins on les garde.)

Pardon, je digresse, je digresse.

Le spectacle s'intitule l'Atelier du peintre. C'est une série de numéros de cirque, sur le thème de la peinture sous toutes ses formes. C'est plus un inventaire de l'imaginaire collectif qu'une réflexion poussée sur le peintre et son atelier, mais qui s'attend à un argumentaire en trois parties quand il va voir un numéro de cirque ? Une femme en robe à l'imprimé "klimtesque", un américain fou qui hurle J'ACHETE toutes les heures, la reproduction d'un tableau de nu qui s'anime, des personnages qui disparaissent et apparaissent à travers une toile fendue, façon Origine du monde, une statue qui se met à danser, une séance de peinture à la mitraillette et au bazooka.

Les intermèdes clownesques entre les numéros étaient charmants. J'ai pleuré de rire devant Oui-oui tentant d'attraper une fleur accrochée à son bonnet façon "carotte pour faire avancer l'âne" (je suis très bon public). Un numéro d'équilibriste en poubelle, carrément conceptuel. Nan mais où sont-ils allés chercher ça ?


Quelques moments d'une rare poésie, un numéro de ruban et trapèze féminin extraordinaire, j'y ai carrément vu une métaphore de la condition féminine (ouais je me raconte des histoires dans ma tête quand je vais au spectacle). Aussi un numéro de trampoline pendant lequel des pétales rouges apparaissent. C'est simple, mais bon dieu quelle beauté !


Vraiment un grand merci, Fluut', pour cette magnifique soirée.


Je vous encourage à y aller. Ils sont à Paris jusqu'au 20, puis se baladent dans toute la France, allez donc voir sur leur site, il y a tout.



Read more...

Une histoire de secrets

>> vendredi 11 décembre 2009

Mite oh ma mite, tu as entendu la complainte de la panne d'inspiration bloguesque ...
Me voilà sommée de vous avouer 7 secrets inavouables. Pas facile : je suis un peu la fille la plus chiante de la terre niveau secret (story).


Je me ronge les ongles au point d'envisager l'hypnose.

J'ai choisi mon appart actuel parce que le prénom de la gardienne (et la gardienne aussi d'ailleurs) m'a plu.

Je m'arrache les ongles des pieds aussi.

Je songe très sérieusement à l'abdominoplastie, à moins que quelqu'un ne me propose de racheter (très) cher les droits à l'image de l'œuvre qui tapisse désormais mon bide. Bill Gates, si tu souhaites investir dans l'art moderne, je suis là. Si c'est pour le Guinness Book, par contre, Bill, je te zut.

Je fais pipi sous la douche (quoi je l'ai déjà dit ?).

Je kiffe l'hiver qui me permet de ne jamais m'épiler et mettre quand même des jupes. Collants opaques et bottes sont mes meilleurs amis. Oui les diamants aussi, mais il en faudra beaucoup pour planquer tout ces poils. (Biiiill tu peux faire quelque chose pour moi ?).

Edit du soir (il n'y a plus d'espoir): dernier secret, je ne sais pas compter jusqu'à 7. Mais c'est moins pire que mes commentateurs qui, eux, ne savent pas compter juqu'à 6, l'honneur est sauf. Ou pas si l'on considère le fait que les lecteurs de mon blog sont des acomptables (équivalent personnel d'illettré).

Et j'avais oublié de tagger en retour : mon frangin et pi c'est tout. Qui sait, cela relancera peut-être son blog tout mort ?


Read more...

En mode feignasse

>> jeudi 10 décembre 2009

J'ai des lecteurs adorables (oui bon un seul) qui se demandent si j'a mouru.

Moi ? non ! tout va bien.

J'ai cependant été éloignée du blog car :
  • j'avais des commandes sur VP, elles allaient pas se passer toutes seules;
  • Progé est tombée malade, comme il y a 2 semaines, 4 semaines, 6 semaines, etc.
  • je m'a battue avec mon tricot. Une fois quasi terminé (plus que le montage à faire youkaïdi), je me suis rendue compte que les bretelles étaient toutes pourrites. J'ai donc 4 bouts à démonter et retricoter, ça me gave. En plus c'est du coton, et entre vouzémoi, le coton, c'est tout pourri à tricoter ;
  • ma réputation de tellectuelle ayant traversé la Seine, le quai des orfèvres a fait appel à moi dans une enquête épineuse ;
  • j'ai commencé un nouveau truc, avec des aiguilles circulaires, le kiff. J'espère pas être trop déçue pour vous le montrer bientôt ;
  • j'avais pu trop d'idées pour écrire et je commençais à perdre le plaisir de raconter des conneries, c'était dommage ;
  • mon boulot est finalement assez prenant et j'étais occupée à me griller auprès de toute la direction et de quelques élus. C'est dorénavant chose faite, je peux donc revenir tranquillou bilou.

Bref me revoilou, coucou !

Read more...

  © Blogger template Simple n' Sweet by Ourblogtemplates.com 2009

Back to TOP