La manager de famille

>> dimanche 9 février 2014

Vous le savez, je suis déjà mère de famille depuis un peu plus de deux ans.

Oui mes enfants ont 5 et 2 ans mais je ne suis merdeuf' que depuis 2 ans et des bananes, c'est comme ça. Oui, c'est logique, et j'ai déjà raconté ça ici-même.

Eh bien hier, j'ai passé un niveau supplémentaire, chuis trop fière ! (rime triple)

J'vous raconte.

Cette semaine, pendant ma formation-de-l'élite-de-la-nation-jte-jure-les-tronches-quy-a-là-dedans, on a eu un séminaire "Management & Gestion des ressources humaines".

Avec mes potes "les vieux" (les "jeunes" sont polis et nous nomment "les internes"), on ricanait dans notre coin, parce qu'on pressentait qu'on allait rata-rerere-voir nos moults formations déjà bouffées pendant notre riche et looooongue expérience professionnelle.

Ben en fait, oui, certes, un peu, forcément, mais en fait on s'est pas emmerdés du tout du tout.

J'ai même appris plein de trucs de management du futur que j'ai commencé à appliquer au bureau (ah nan merde je bosse pas encore) ... à la maison.

Notamment les trucs de communication non-violente/épanouie, et les questions ouvertes (c'est d'la magie les questions ouvertes, j'vous jure, un jour j'vous raconterai).

Mais surtout, surtout, j'ai changé mes méthodes d'organisation familiale.

Avant quand j'organisais mes vacances, je faisais un tableur Excel, avec des critères pondérés. Je vous le jure, je ne plaisante pas (je précise parce que les copains pendant la formation, ils m'ont pas crue que je choisissais mes WE en amoureux comme ça !).

Sauf que Excel, c'est pas assertif, c'est pas agile, c'est pas adaptatif. Disons le tout net : Excel, c'est le Moyen Age !!


Ce soir, j'ai dit à l'Homme : bon, pour la semaine de vacances de février, on va mettre toutes les idées d'activité sur des post it, et après on va les coller sur un tableau blanc.

Après j'ai pleuré parce qu'on n'a pas de tableau blanc. Ma vie est horrible.

Me voyant au désespoir, il a pris les choses en main : il m'a promis un tableau blanc pour la St Valentin (quel choupinou alors !) ET il a fait un mini tableau blanc sur une feuille A4.
Après on a mis les post it partout partout.

Et ça a donné ça.



Je ne suis pas folle vous savez.



Si jamais ça vous intéresse, la boîte qui nous a formés, c'est Nicomak.

Read more...

La valse des beaux-bonnets. Temps 2 et 3

>> samedi 25 janvier 2014

Oui parce qu'une valse, c'est Un-deux-trois UN-deux-trois Un-deux-trois UN-deux-trois.

UN-deux-trois UN-deux-trois


Après le beau bonnet de Progéniture, j'ai testé le bonnet d'homme.


En effet, à l'école, on a  fait un Noël de promo, avec tirage au sort des gens entre eux et tout. Comme d'habitude, fallait que ce soit pas cher et personnalisé. Je connaissais mal les goûts de mon "tiré au sort" , donc j'ai fait un cadeau personnalisé, mais personnalisé de moi, et pas personnalisé de lui.



Je me suis donc lancée dans le Dane. Déjà, rien que pour son nom. Dane. Bonnet Dane. Hahahaha. Hohoho.

Humour de merde et tricot, c'est mon sacerdoce. Je ne pouvais donc passer à coté.

Sauf que j'ai pas fait de photos avant de l'offrir.

Sauf qu'un copain a chouiné, en me voyant tricoter pour un autre que lui.



Pour résoudre les deux problèmes, j'en ai donc refait un, avec un pompon, en plus. Parce que le pompon, c'est la vie !








 Bonnet Dane
 Patron de chez Particules
 Laine : Sport de chez Bergère de France
 Environ 1 pelote et demi
 Projet sur Ravelry.







Read more...

La valse des beaux-bonnets. Temps 1

>> vendredi 24 janvier 2014

Un jour, j'ai subi une grosse crise d'enthousiasme (je vais mieux à présent, je vous rassure).

J'ai montré à Progéniture un catalogue de tricot pour mômes et je lui dis "Regarde et dis moi ce que tu voudrais que je te fasse".

Le catalogue c'était çui-là.




Moi, je voulais lui faire ça :


Mais elle a eu l'air de faire une crise d'épilepsie en le regardant.


Et elle m'a montré ça :


Ce fut mon tour de convulser.

Après lui avoir expliqué qu'elle n'aurait jamais les jolis cheveux de la petite fille de la photo ("Mais Mamôn ! c'est pas une petite fille ! c'est une GRANDE fille et elle est TROP belle !"), même avec le bonnet, j'ai dit d'accord et je m'y suis collée.

Tricoté vite fait. Bon OK, avec un démontage parce que j'avais oublié une ligne ... celle qui disait "tricotez 14 rangs".

OK OK OK. Mais vraiment, c’était rapide, à l'échelle de ma lenteur !



Progéniture m'a ensuite aidé à faire les pompons (fière comme tout,  t'imagine pas).

Progé, fière.






Et nous nous sommes retrouvés à jouer au parc, au mois d'octobre, avec ce bonnet. C'était o-bli-gé, vous comprenez.

O-bli-gé.


En même temps, elle a raison ma poulette, ça va vraiment bien avec son blouson d'été. On n'écoute jamais assez les conseils stylistiques de ses enfants.

Fière fière fière !


Et en ce moment, elle le met tous les jours. Bref, ça valait le coup de lui faire plaisir !

(Plus que la Barbie Cendrillon scintillante/chantante dont elle ne fait RIEN. Alalalala les mômes j'te jure, tu t'saignes, tu t'saignes et ils finissent par jouer avec un élastique et un rouleau de PQ)




 Bonnet péruvien
 Patron issu du catalogue Pitchoun n°95 , Automne-hiver 2013-2014, de chez Phildar
 Laine : Terre Neuve de chez Phildar
 2 pelotes
 Projet sur Ravelry

Read more...

La guerre des aiguilles

>> jeudi 23 janvier 2014

Il y a des projets avec lesquels tu te bats, au corps à corps, dans la souffrance.

Par exemple, cumulons, au hasard ....


-  Aiguille 2.

La preuve !


-  Mohair. Je hais le mohair, j'ai une étole commencée depuis 5 ans en mohair. Le mohair, c'est le mal.


Re-la preuve !

-  Test de patron. Donc pas de photo pour me guider et voir ce que ça devait donner.


Tout était en place pour que j'abandonne.



Finalement, au bout de 3 mois, avec des pauses salvatrices (le repos du guerrier, tout ça), j'ai vaincu.
 Bref, j'ai testé un joli patron de Pointmousse et trois petits points, un cache-cœur pour poupée.

C'est Progé qui a choisi le jouli ruban.


 
Mais, comme souvent pendant les guerres longues, il y eut des dommages collatéraux.

Ayeuh !

Pardon mes aiguilles.



Livre Pointmousse et trois petits points, vêtements de poupées au tricot, à paraître en novembre 2014.
J'essaierais de penser à vous montrer le résultat final, parce que pour le moment, c'est top secret !




(Blague à part, quelqu'un sait redresser des aiguilles ??)



Read more...

La soupe de Barbie Feignasse [recette inside]

>> mercredi 8 janvier 2014

Les enfants, je vais faire une soupe, vous jouez gentiment OK ?

(Haaaan, mais pourquoi d'la soupe encore, Mamaaaaaaaaaaaan ?
Parce que ce midi tu as eu steack haché frite, et que tu viens d'engouffrer trois sandwichs au chocolat au gouter, ainsi que des bonbons mon coeur.
Hoooooooooooooo ...)



- Ouvrir le bac à légumes du frigo pour y trouver les légumes tous bons tous frais du marché.
 

- Oh putain, ça date de quand le dernier marché, déjà ???
- Jeter les 2 carottes moisies, laisser le concombre mollasson, sortir les deux navets qui tiennent la route.
- Éplucher , laver et découper les 2 navets pendant que la bouilloire préchauffe.

- Ouvrir le congel'.
- Sortir tous les sacs de légumes découpés entamés.

- Transférer l'eau de la bouilloire dans la cocotte, y jeter une poignée de sel.
- Jeter les navets découpés, le reste de sac de carottes congelées, le reste de poireaux congelés, le reste de mirabelles congelées, le reste de ....
- Chier ! Putain ! Merde ! Les mirabelles !!! Aaaaaaaaaaaaaaaah !


(Maman, pourquoi tu cries ? Tu dis des gros mots !!)

- Repécher les mirabelles.
- Le coller dans un bol en attendant de savoir qu'en faire.
- Non, pas dans le bac à légumes, retiens-toi.

- Laisser mijoter en buvant un mojito (mijoter/mojito, huhuhu)

- Quand c'est l'heure de manger, virer l'eau en trop dans un récipient à part et mixer la soupe.

- Mouais c'est aqueux, j'aurais du mettre des potates quand même.

- Ah tiens, j'ai un reste de purée mousseline en sachet là, dans le coin, je vais le coller aussi.

- Touiller, mettre du beurre.

- Crier "A taaaaable ! mettez le couvert les fiiiiilles !"

- Eplucher la vieille pomme qui commence à faire salement la gueule dans le panier de fruits.
- La découper dans le bol de mirabelles décongelées .
- Coller le bol de mirabelles et de pomme au micro-ondes
- Encore.
- Encore.
- Encore.
- L'oublier jusqu'à la fin du repas.



-Annoncer fièrement à la famille "Ce soir, soupe maison, et compote de saison".







Read more...

LA polémique de Noël

>> lundi 23 décembre 2013

A Noël, avec l'Homme, il est une polémique inextinguible.

Il y a franchement peu de sujets qui nous divisent (à part la religion, la politique, et le port des T-Shirts publicitaires). Celui-ci est le plus grave d'entre eux ...

Les cadeaux de Noël, on les déballe
 le 24 au soir ou le 25 matin ??


Il me vante les réveils émerveillés de son enfance, et la joie de déballer tout endormi ce qui parait être d'une féérie ultime.

Je lui réponds rien, je lui montre :
Nowel 2011
 Du gosse en pyjama, de la gonzesse en peignoir, aux cheveux gras et ...

Nowel 2011, encore, un grand cru décidément.

... à la trogne bouffie.


Il me tacle sur les traditions. Pas de bol, de mon coté, la tradition, c'est sous le sapin au retour de la messe, qu'on déballe les cadeaux.

Avec des enfants en tenue, et des adultes frais, maquillés, beaux en un mot.

Nowel 2012



Moi je dis, y a pas photo. Enfin si, y a GRAVE photo et c'est moi qu'a raison, comme toujours mon chéri.

Nowel bis 2011


Joyeuses fêtes les amis !



Read more...

Progé la flippe

>> mercredi 16 octobre 2013

Il parait qu'à une époque, je dessinais tout en noir. Je me souviens en effet d'un dessin, et j'expliquais à ma mère que c'était la fête à la ferme.
"Mais pourquoi tout est noir mon amour ?".
"Ben parce que le fermier, il est mort."
"Mais c'est pas la fête alors !!"
"Ben si , Maman ! Parce que le fermier était trop trop méchant !"


Bref, je pensais que j'étais préparée aux phases glauques de l'enfance. Sauf que j'ai engendré Dexter.
 

Illustration de Joann Sfar

Ça a commencé choupinou-rigolo.

"Maman, les mamans elles meurent avant les enfants !"
J'explique que oui, normalement (j'insiste sur le normalement) les mamans meurent avant car elles sont plus vieilles, car, normalement, si on n'a pas d'accident ou de maladie, on meurt quand on est vieux.
"C'est Chloé qui me l'a expliqué. Chloé, son chat il est mort et elle est triste".
"Encore ??" (son chat est mort il y a plus de 6 mois, et elle en a un nouveau)
"Oui, elle est encore super triste. Son chat est mort parce qu'il a trop poussé pour faire caca".
"??? ..."
"Et Maman, toi quand tu seras morte, on prendra une autre maman."
"Ah non, ça marche pas comme ça, on a qu'une maman".
"Ah bon, d'accord. Alors, quand tu seras morte, on ramènera le thé au magasin".


Ah ah ah ! Trop mignon ! Ca me fera un truc à raconter sur le  blog. Ah ah ah, on rigole quand même bien avec les enfants.


Tu parles ! Après, ça a été la fête du gore.



"A la messe, on va parler de Jésus."
"Oui."
"Jésus il est mort."
"Oui"
"On lui a coupé la tête, et après on l'a perdue. Et après, il a été coupé en tout petits morceaux, et on l'a mis dans une boite. Et il est devenu de la poudre".
"Euh ...."


Et enfin :

"Lucie, elle a une grande sœur. Et sa grande sœur elle avait une poussette avec son bébé dedans"
"Ah ?"
"Oui. Elle était à la gare, avec sa poussette et son bébé, et elle est tombée sur le quai. Et après le train il est passé. Et la grande sœur et le bébé, y sont morts".
" Euh. T'es sure que tu me racontes pas des histoires là ?"
"Non non Maman ! c'est Lucie qui m'a dit !"
"Et elle t'a surement raconté des histoires, je pense"
"Non sa grande sœur et son bébé , y sont morts, je te dis !!"



Avec l'Homme, on a pris une grande résolution : à partir de maintenant, on baissera le son quand on regardera Bones à la télé.

Read more...

L'attaque de la tomate géante *

>> samedi 12 octobre 2013

Cet été, je me suis lancée dans le crochet (aïe).

Pour commencer une nouvelle technique, il me fallait du facile, du crétin, du rouge et du fun.

Cette tomate géante Phildar remplit absolument TOUS ces critères !!

Crédit Image : Phildar

J'ai pas mal tâtonné, démonté une fois, sollicité Ilse un milliard de fois en trois jours. La pauvre, elle a été spammée de photos moches de toutes les étapes d'avancement.
"Ça va là, Ilse, j'ai pas fait de connerie, c'est bon ?"

Au final, un gros coussin crétin, que Progéniture adore ...

... et Tounik aussi elle l'aimeuh.

Elle le montre à tous nos visiteurs. Ça me ravit, car, dans la vraie vie, je sais rester civilisée, et j'essaye d'éviter d'emmerder nos potes avec mes œuvres tricotesques. J'assouvis mon besoin ici et ça roule. L'Homme ricane par-dessus mon épaule.


Mais qu'elle est bâêêêêlle !



J'aime particulièrement la queue qui s'attrape facilement, ça rend le coussin facile à déplacer pour les petites mains des gnômettes.

Meuh !


* Titre en hommage du chef-d’œuvre cinématographique grec : "L'attaque de la Moussaka géante"




Le film en intégral ici.

Read more...

Une poulette coquette

>> dimanche 1 septembre 2013

Coté tricot, voici la copine du doudoulou.


                                      Graoooourrr !                                                        Cot ?


Mêmes laines, mêmes couleurs. M'étonnerait pas qu'ils soient de la même famille ces deux-là.

Ah bah oui, tiens ! Ils viennent tous les deux du même bouquin !
Ceci est une mine de doudous rigolos.



Une poulette à jupette pour un petit garçon, c'était le tricot "gender" de l'année.

Mais ??? Cessez de regarder sous mes jupes je vous prie !

 
Bon, le garçon en question passait (presque) son bac quand il l'a reçu, mais c'est l'intention qui compte, non ?


J'ai testé les yeux sécurisés pour la première fois de ma vie, ça fait un rendu plus "pro".


Truc chouette, la poulette tient assise sans lester le fond, j'étais toute fière quand j'ai vu ça.


Read more...

Tique-anis ? (ceci est une blague pour les hellenophones)

>> lundi 26 août 2013

Pardon, pardon pour ce grand silence.

Je pensais replonger dans l'univers du blog sitôt mes concours passés, mais l'atterrissage fut long et un peu chaotique. Je n'imaginais pas combien je serais déstabilisée, sans programme de révision pour structurer mon temps libre.

Donc, vite-fait les nouvelles : j'ai eu le concours-de-la-mort-qui-tue. Je deviens donc Super-chef-de-la-mort-qui-tue (aussi), et je pars un an en formation de ouf-malade (sans déconner, je vais être assise à coté de Polytechniciens, on va assister aux mêmes cours et tout, je vais trop avoir l'impression d'être dans un club de gens intelligents).

Après ça, j'ai fait un pot de départ au bureau (avec des fanions ET des petits chous à la crème) (on aurait dit mon anniversaire sans les ballons) (il FAUT ab-so-lu-ment que je vous parle de mes 30 ans). Après on est partis en vacances.

En Grèce chez ma Mémée. Celle qui skype et qui tricote, rappelez-vous (peut-on rêver meilleure Mémée ?).

En Grèce, vla-ty-pas que Progéniture me dit, comme trois fois par jour environ : "Mamaaaaaaaan. J'ai une crooooute là !". Elle pointe dans sa culotte.

Pour une fois, je regarde. Et je hurle : la croute a des minis pattes qui gigotent quand on la touche.

Illico, on est parti dans une pharmacie, après ma grand mère a montré la tique de ma gamine à toutes les personnes présentes dans la pharmacie. Progé a ainsi relativisé sérieusement le concept d'intimité qu'on venait à peine de mettre en place ("Non, mon coeur, on ne baisse pas sa culotte dans le train afin de se gratter plus confortablement l'entrejambe").
Après qu'on ait appris le mot "tique" en grec (svoutiro, sachez-le), on nous a dirigé chez le médecin.
 
Dans la salle d'attente, une dame est rentrée. Alors ma grand mère lui a montré la tique (intimité , pudeur, etc.) , elles se sont parlé de tiques et de trucs de grecques malades. On se serait cru dans Mariage à la Grecque.


[Apparté cinéma : si tu as vu Mariage à la Grecque, sache qu'il y a beaucoup de vrai là-dedans, et notamment la propension à se raconter la totalité de ses entretiens médicaux dès la première rencontre. Si tu n'as pas vu Mariage à la grecque, fais le immédiatement, et reviens me lire après.]
 
Pendant ce temps l'Homme appelait son père, spécialiste du tire-tique sur chiens et préparateur en pharmacie (double casquette prestigieuse, n'est-il pas ?).

 
BoPapa a a lors dit "y a des produits, comme les anti poux, tu enduis le bestiau et il tombe en quelques jours, tout étouffé, mais si le doc est un peu rustique, ce sera au scalpel".
Ce fut donc rustique.
Pour détourner l'attention de la gamine, l'homme a dégainé son Samsung, on a regardé les photos : à la plaaaaaage, à l'aéropoooort, à la pisciiiiiiiiiine ...). 


Et puis, soudain, on est tombés sur sa visite de Rungis, et il avait pas visité que la halle aux fleurs, si tu vois c'que j'veux dire. 


 
BREF. C'était bien ces vacances en Grèce !




PS : Pour mon grand retour, je souhaite remercier l'Homme pour le jeu de mot le plus incompréhensible qui forme le titre du post du jour.

Sachez qu'en grec, "Ti Kanis ?" signifie petit chien "Comment ça va ?". Et l'anis, y en a dans le ouzo, voilà voilà.

Read more...

  © Blogger template Simple n' Sweet by Ourblogtemplates.com 2009

Back to TOP