La robe slave ou le tricot de l'ingénieure

>> dimanche 29 juin 2014

Une nouvelle layette, pour une petite fille née en décembre.

J'ai assez vite flashé sur cette tunique Phildar, choupette avec ses bouboules et ses motifs folfloriques sur le plastron :

Phildar
Catalogue 93 : Layette automne-hiver
Modèle tricot n°11


Il se trouve que la petite fille est ma filleule, je ne pouvais donc pas me contenter de faire simple.
Et puis je voulais faire une robe. A manches courtes, afin de mettre un sous-pull et un legging dessous.

Je me suis dis "Fastoche, on rallonge la tunique et on raccourcit les manches. Même pas peur".

Sauf que rallonger le bas plissé, ça m'a fait m'arracher les cheveux ...
Derrière, il faut diminuer, pour obtenir la forme de trapèze, mais devant, il faut augmenter, et ensuite plisser pour avoir ces si jolies fronces.
Derrière, fastoche, merci la règle de 3.

 Je pleurais des larmes de sang, jusqu'à ce que je me rappelle que, sacrebleu ! j'étais ingénieure, et que ça se résolvait parfaitement avec un système d'équation à 2 inconnues. La routine, quoi.

Devant, euuuuuh ....


C'est vraiment un joli modèle, et bien pensé en plus (je précise, car chez Phildar c'est assez rare pour être souligné). Par exemple, le plastron se termine par du point envers, je trouvais ça bizarre en le tricotant, mais à la couture, ça s'enchaîne parfaitement avec le jersey d'à coté.

Le plastron-mignon et bien pensé.

 Bon par contre, c'est la fête de la couture, les copines tricoteuses allergiques aux coutures passeront leur chemin.

J'ai rajouté des bouboules colorées partout où j'ai pu, et notamment sur l'ourlet, qui roulotait un peu à mon goût. Moi, les ourlets qui roulottent, ça m'horripile, alors paf ! Des bouboules pour tenir le tout et zou !

Des boubouuuuules !
Quant aux manches, je devais seulement les raccourcir, mais j'ai décrété qu'une robe slave, il lui fallait des manches ballons, donc là encore, je me suis un peu arrachée les cheveux, en les inventant au pif sur mon petit papier, et en répartissant artistiquement les diminutions sur l’épaule.


J'en suis très fière, elles ballonnent juste ce qu'il faut.


J'ai été prise d'un doute : devais-je mettre les bouboules initialement prévues aux poignets dans le modèle ?

Un test m'a démontré qu'en fait, ces bouboules étaient absolument nécessaires. En effet, on n'a jamais trop de bouboules.


 Bref, un beau projet, qui fait plaisir à la tricoteuse et qui ressemble à quelque chose au final. Que demander de plus ?




.  Modèle tricot n°11
.  Phildar Catalogue 93 : Layette automne-hive
.  Laine Partner 3,5
Projet sur Ravelry

Read more...

Tout, sauf médecine

>> dimanche 1 juin 2014

Ça a commencé avec Jaddo, me demandez pas d'où, ni comment. Puis Borée, qui s'est arrêté depuis, mais Bibi a repris le flambeau alors on n'a pas pleuré.
Je lis aussi Fluorette, Gélule, Armance, la plus régulière pour mon grand plaisir. Y a aussi les trois docs, qui devaient avoir peur de se lancer tous seuls, ou alors ils expérimentent le concept de maison de santé pluridisciplinaire virtuelle.
Pour varier les plaisirs, y a Carie la dentiste énervée, Babeth l'auxi qui travaille à rendre sa vie meilleure, en même temps que celle des autres. Les sages femmes aussi : 10Lunes, forcément, mais aussi Sophie et Knackie. Et plein d'autres que j'oublie.

Je ne sais pas trop pourquoi je suis aussi fan des blogs de tous ces médecins / ces gens en lien avec la médecine, alors que j'ai toujours TOUJOURS rempli la petite ligne intitulée "Métier envisagé" sur mes fiches d'informations de rentrée scolaire : "TOUT, sauf médecine".
Peut-être que la vocation familiale (y a quelques médecins du coté de ma Môman) resurgit comme ça.
Peut-être aussi que ces gens-là écrivent bien, sur des situations humaines et donc variées. Aussi.
Peut-être aussi que c'est mon doctissimo personnel, moins cheap, plus sérieux, moins inavouable. Probablement.

Mais quand même, à force de les lire, parfois, ces médecins du net, ils sont là, dans ma vraie vie, dans ma tête. tenez, Jaddo par exemple, avec ses couettes d'Internet, ben elle était là quand ....



L'autre jour, je L'ai entendue me dire qu'Elle était tout le temps fatiguée, surement le cœur qui fatigue, à son âge ! Elle en parlerait à son médecin généraliste à l'occasion. Puis au cours d'une promenade même pas longue, y a eu une alarme bidale, oh pas bien grande, une petite alarme bidale (clique pour savoir de quoi je cause, le concept est de ©Jaddo).
"Ton cœur, chais pas. Mais Tu siffles comme mon mec en crise d'asthme. Faudrait penser à changer la moquette dans Ta chambre, ahahah ! Tu pensais au cœur, mais en fait c'est "Le poumon ! Le poumon vous dis-je !" Ahahahah !"

Trois jours plus tard, je La rappelle. Parait que j'ai touché juste, le docteur a demandé une radio des poumons et "y a des trucs, pas grand chose a priori, ils regardent avec des examens complémentaires". Et là, bing, un gros panneau rouge clignotant "Lâcher de ballons" qui s'allume dans mon bide.

Ta gueule, le bide, lui dit la tête. T'es pas sur Doctissimo, à t'inventer des symptômes et à te diagnostiquer une mort imminente pour cause de nez qui coule.  Grognasse ! Tu sais bien que pour tes mômes, on a cherché des foyers de bronchite infectée, et là, c'est pareil, enfin. (Ma tête est assez désagréable avec mon bide, il n'a qu'à se mettre aux abdos aussi).

Casque anti alarme bidale.
La tête est ainsi parfaitement protégée de l'alarme.

Comme si Elle avait entendu mon dialogue bide-tête, Elle me dit bien que personne n'est inquiet, tu sais les médecins, avec les examens... Et tu sais, j'ai jardiné toute l'après midi aujourd'hui, y avait du boulot dans le jardin, les rosiers, et puis y a ton oncle qui arrive en juin, et ... et ...

Dossier classé, passons à autre chose. Quelques semaines où j'ai des lessives à faire, des enfants à nourrir, un stage à bosser, des métros à prendre, un amoureux à amourer.

Et puis, le coup de fil qui fout un taquet à la tête et qui confirme l'alarme bidale.
"Ah dis donc, t'as eu le nez creux avec ton histoire de poumons, ah !". S'ensuivent des détails, des histoires d'examens, des compte-rendus de consultations. Je ne comprends rien, je ne suis pas médecin. Je suis TOUT sauf médecin.

"Chimiothérapie par voie orale, une chance."

Ah.






Read more...

Marcelle aux gros nichons

>> dimanche 25 mai 2014

L'autre jour, ma copine La Punaise m'a fait découvrir un nouveau blog créatif : celui de Bee Made. Bee Made, elle est trop forte en plein de trucs, le tricot, notamment, la couture surtout, mais aussi en customisation rigolote de vêtements.

En ce moment, elle fait plein de tutos avec de la peinture sur tissus. Faut dire qu'elle est tellement forte en peinture, que Pebeo lui en a envoyé plein pour réaliser un tas de trucs chouettes et nous montrer comment faire.

Moi, forcément, ça m'a fait cogiter, et j'ai très vite acheté le rayon entier !

Et encore, je me suis retenue ...


J'aime bien la marque Little Marcel. J'aime leur identité visuelle (les rayures horizontales, ça a longtemps été ma passion, jusqu'à ce que je décrète que mon 90E ne me le permette plus).

Pour utiliser toute ma collection de peintures, j'ai donc repensé à leurs supers tops, et notamment celui-là :



Avec mon bonnet E, on s'est d'abord mis d'accord que je lui mettrais pas de la rayure dessus, afin qu'on reste en bons termes lui et moi.

Et puis après, je suis tombée dans une faille cérébro-temporelle, je me suis mise à chanter en boucle, les Ogres de Barback. Et très précisément leur chanson "Marcelle de Sarcelles".






C'est une très chouette chanson, avec des choux de Bruxelles dedans. Écoute, c'est chouette.

Bref, je me suis mise en tête de me faire mon propre T Shirt Little Marcel, à ma sauce (aux choux de Bruxelles donc).

Et voilà le résultat !

Tadaaaaaaaaaaaa !





Bon, soit, te dis-tu. Mais alors, comment qu'on fait ?

**** Attention, ce qui suit est une tentative de tuto 'tellectuel !! ****


J'ai retrouvé exactement la même police que le logo. Il s'agit de Amandine, de Dafont.

Je l'ai imprimé sur un A4, à la bonne taille. (en vrai, mon imprimante était en rade, alors j'ai décalqué ma tablette. Juré ! Même pas peur du ridicule !)

J'ai placé mon papier imprimé sous le T Shirt, puis j'ai repassé les lettres avec un pinceau hyper fin et de la peinture bleue foncée.

Après j'ai pris des marques sur chaque coté du devant, tous les 5 cm. J'ai choisi l'alternance des couleurs, et zou !

On trace, à main levée chaque rayure, en utilisant une règle comme guide, un peu plus bas (1 cm environ), afin que le pinceau ne touche pas la règle.

Le pinceau ne touche pas la règle, on a dit !

Pour un peu, je tirais la langue !


Quand on a fini, on laisse sécher 2 heures, tranquillou ...

Et on évite de peindre sur un T shirt
qui a une tache d'humidité, sinon ça bave ...
Puis on repasse à sec, pour fixer la couleur.

Et après, on saoule son mec pour qu'il daigne prendre des photos, à l'arrache, avec son téléphone, à la gare (de Sarcelles ??), et avec le soleil dans la figure.

Une semaine plus tôt, on était au bord de l'océan,
mais on n'a pas pensé à les faire, ces photos. S'ballot.


Bon par contre, j'ai des seins tellement énormes qu'ils me bouchent la vue (je ne vois pas d'autre explication). Je n'ai pas bien visé, et malgré nos accords, mes nichons se retrouvent avec une maaaaaaaaagnifique ligne jaune les mettant paaaaaaaaaaaaaarfaitement en valeur.

Ahem ...
Mon bonnet E me fait un poil la gueule ...


Ah et mention spéciale pour le service client Pébéo, le violet avait un défaut (d'ailleurs ça se voit un peu, il est tout terne), ils m'en ont renvoyé un pot immédiatement ! Bravo et merci Pébéo !




Paroles de Marcelle De Sarcelles :

Les îles Fidji, la Corse, les Seychelles
New-York, Paris, Calédonie-Nouvelle
Pour toi, mon vieux, ce s’ra Sarcelles

Leïla, Salomé ou Yaël
Mélodie, Clara, Jeanne ou Estelle
Pour toi, mon vieux, ce s’ra Marcelle… de Sarcelles

Tartare, entrecôte saignante au sel
Soupe de melon au parfum de cannelle
Pour toi, mon vieux, c’est choux d’Bruxelles cuisinés par Marcelle… de Sarcelles

Satin, draps de soie, belle dentelle
Douceur, délice, plaisir charnel
Pour toi, mon vieux, c’est la vaisselle des assiettes de choux d’Bruxelles 
cuisinés par Marcelle… de Sarcelles
Palace, palais, piscine à l’hôtel
Champagne, caviar, drogue naturelle
Pour toi, mon vieux, c’est la poubelle à descendre après la vaisselle des assiettes de choux d’Bruxelles cuisinés par Marcelle… de Sarcelles

Farniente sans souci, la vie belle
Vacances au soleil, harmonie sensuelle
Pour toi, mon vieux, ce s’ra querelle si tu n’descends pas la poubelle juste après la vaisselle des assiettes de choux d’Bruxelles cuisinés par Marcelle… de Sarcelles

Méchante petite ritournelle
Réalité ou cliché cruel
Ris pas du commun des mortels qui parfois se querellent des histoires de poubelle juste après la vaisselle d’assiettes de choux d’Bruxelles cuisinés à Sarcelles… par Marcelle

Parfois, j’repense à c’que m’disait Papa :
« Y’en a qui ont d’la chance… et d’autres pas ! »



Read more...

Torsades rouges

>> samedi 10 mai 2014

Mais que se passe-t'esque les enfants ?

J'ai disparu du monde du blog !

Ca ne va pas du tout.


Pour nous remettre en jambes, voici un petit pull tricoté il y a presque 2 ans. Je l'ai beaucoup mis au boulot, et ça, pour un tricot fait main, c'est une véritable gageure !!!


 J'aime bien le porter avec un pantalon beige, ou un jean. J'ai aussi tenté sur une jupe en tweed, dans un esprit old school.

Oula, t'as pris du bide non ?

Avec ma chemise préférée, à rayures beiges et rouges, ça marche à tous les coups. Je l'ai depuis le lycée, elle est increvable. Je pense qu'on m'enterrera avec.



[expire à mort] Non, je vois pas pourquoi tu dis ça ...

Ce que j'ai adoré, ce sont les torsades qui resserrent la taille (enfin, sur le modèle, sur moi, c'est une autre histoire...). Pas besoin de diminutions, ça se fait tout seul !






Pull sans manches, magazine 159 - Irlandais Bergère de France
Laine : Berlaine, de Bergère de France 

Read more...

La manager de famille

>> dimanche 9 février 2014

Vous le savez, je suis déjà mère de famille depuis un peu plus de deux ans.

Oui mes enfants ont 5 et 2 ans mais je ne suis merdeuf' que depuis 2 ans et des bananes, c'est comme ça. Oui, c'est logique, et j'ai déjà raconté ça ici-même.

Eh bien hier, j'ai passé un niveau supplémentaire, chuis trop fière ! (rime triple)

J'vous raconte.

Cette semaine, pendant ma formation-de-l'élite-de-la-nation-jte-jure-les-tronches-quy-a-là-dedans, on a eu un séminaire "Management & Gestion des ressources humaines".

Avec mes potes "les vieux" (les "jeunes" sont polis et nous nomment "les internes"), on ricanait dans notre coin, parce qu'on pressentait qu'on allait rata-rerere-voir nos moults formations déjà bouffées pendant notre riche et looooongue expérience professionnelle.

Ben en fait, oui, certes, un peu, forcément, mais en fait on s'est pas emmerdés du tout du tout.

J'ai même appris plein de trucs de management du futur que j'ai commencé à appliquer au bureau (ah nan merde je bosse pas encore) ... à la maison.

Notamment les trucs de communication non-violente/épanouie, et les questions ouvertes (c'est d'la magie les questions ouvertes, j'vous jure, un jour j'vous raconterai).

Mais surtout, surtout, j'ai changé mes méthodes d'organisation familiale.

Avant quand j'organisais mes vacances, je faisais un tableur Excel, avec des critères pondérés. Je vous le jure, je ne plaisante pas (je précise parce que les copains pendant la formation, ils m'ont pas crue que je choisissais mes WE en amoureux comme ça !).

Sauf que Excel, c'est pas assertif, c'est pas agile, c'est pas adaptatif. Disons le tout net : Excel, c'est le Moyen Age !!


Ce soir, j'ai dit à l'Homme : bon, pour la semaine de vacances de février, on va mettre toutes les idées d'activité sur des post it, et après on va les coller sur un tableau blanc.

Après j'ai pleuré parce qu'on n'a pas de tableau blanc. Ma vie est horrible.

Me voyant au désespoir, il a pris les choses en main : il m'a promis un tableau blanc pour la St Valentin (quel choupinou alors !) ET il a fait un mini tableau blanc sur une feuille A4.
Après on a mis les post it partout partout.

Et ça a donné ça.



Je ne suis pas folle vous savez.



Si jamais ça vous intéresse, la boîte qui nous a formés, c'est Nicomak.

Read more...

La valse des beaux-bonnets. Temps 2 et 3

>> samedi 25 janvier 2014

Oui parce qu'une valse, c'est Un-deux-trois UN-deux-trois Un-deux-trois UN-deux-trois.

UN-deux-trois UN-deux-trois


Après le beau bonnet de Progéniture, j'ai testé le bonnet d'homme.


En effet, à l'école, on a  fait un Noël de promo, avec tirage au sort des gens entre eux et tout. Comme d'habitude, fallait que ce soit pas cher et personnalisé. Je connaissais mal les goûts de mon "tiré au sort" , donc j'ai fait un cadeau personnalisé, mais personnalisé de moi, et pas personnalisé de lui.



Je me suis donc lancée dans le Dane. Déjà, rien que pour son nom. Dane. Bonnet Dane. Hahahaha. Hohoho.

Humour de merde et tricot, c'est mon sacerdoce. Je ne pouvais donc passer à coté.

Sauf que j'ai pas fait de photos avant de l'offrir.

Sauf qu'un copain a chouiné, en me voyant tricoter pour un autre que lui.



Pour résoudre les deux problèmes, j'en ai donc refait un, avec un pompon, en plus. Parce que le pompon, c'est la vie !








 Bonnet Dane
 Patron de chez Particules
 Laine : Sport de chez Bergère de France
 Environ 1 pelote et demi
 Projet sur Ravelry.







Read more...

La valse des beaux-bonnets. Temps 1

>> vendredi 24 janvier 2014

Un jour, j'ai subi une grosse crise d'enthousiasme (je vais mieux à présent, je vous rassure).

J'ai montré à Progéniture un catalogue de tricot pour mômes et je lui dis "Regarde et dis moi ce que tu voudrais que je te fasse".

Le catalogue c'était çui-là.




Moi, je voulais lui faire ça :


Mais elle a eu l'air de faire une crise d'épilepsie en le regardant.


Et elle m'a montré ça :


Ce fut mon tour de convulser.

Après lui avoir expliqué qu'elle n'aurait jamais les jolis cheveux de la petite fille de la photo ("Mais Mamôn ! c'est pas une petite fille ! c'est une GRANDE fille et elle est TROP belle !"), même avec le bonnet, j'ai dit d'accord et je m'y suis collée.

Tricoté vite fait. Bon OK, avec un démontage parce que j'avais oublié une ligne ... celle qui disait "tricotez 14 rangs".

OK OK OK. Mais vraiment, c’était rapide, à l'échelle de ma lenteur !



Progéniture m'a ensuite aidé à faire les pompons (fière comme tout,  t'imagine pas).

Progé, fière.






Et nous nous sommes retrouvés à jouer au parc, au mois d'octobre, avec ce bonnet. C'était o-bli-gé, vous comprenez.

O-bli-gé.


En même temps, elle a raison ma poulette, ça va vraiment bien avec son blouson d'été. On n'écoute jamais assez les conseils stylistiques de ses enfants.

Fière fière fière !


Et en ce moment, elle le met tous les jours. Bref, ça valait le coup de lui faire plaisir !

(Plus que la Barbie Cendrillon scintillante/chantante dont elle ne fait RIEN. Alalalala les mômes j'te jure, tu t'saignes, tu t'saignes et ils finissent par jouer avec un élastique et un rouleau de PQ)




 Bonnet péruvien
 Patron issu du catalogue Pitchoun n°95 , Automne-hiver 2013-2014, de chez Phildar
 Laine : Terre Neuve de chez Phildar
 2 pelotes
 Projet sur Ravelry

Read more...

La guerre des aiguilles

>> jeudi 23 janvier 2014

Il y a des projets avec lesquels tu te bats, au corps à corps, dans la souffrance.

Par exemple, cumulons, au hasard ....


-  Aiguille 2.

La preuve !


-  Mohair. Je hais le mohair, j'ai une étole commencée depuis 5 ans en mohair. Le mohair, c'est le mal.


Re-la preuve !

-  Test de patron. Donc pas de photo pour me guider et voir ce que ça devait donner.


Tout était en place pour que j'abandonne.



Finalement, au bout de 3 mois, avec des pauses salvatrices (le repos du guerrier, tout ça), j'ai vaincu.
 Bref, j'ai testé un joli patron de Pointmousse et trois petits points, un cache-cœur pour poupée.

C'est Progé qui a choisi le jouli ruban.


 
Mais, comme souvent pendant les guerres longues, il y eut des dommages collatéraux.

Ayeuh !

Pardon mes aiguilles.



Livre Pointmousse et trois petits points, vêtements de poupées au tricot, à paraître en novembre 2014.
J'essaierais de penser à vous montrer le résultat final, parce que pour le moment, c'est top secret !




(Blague à part, quelqu'un sait redresser des aiguilles ??)



Read more...

La soupe de Barbie Feignasse [recette inside]

>> mercredi 8 janvier 2014

Les enfants, je vais faire une soupe, vous jouez gentiment OK ?

(Haaaan, mais pourquoi d'la soupe encore, Mamaaaaaaaaaaaan ?
Parce que ce midi tu as eu steack haché frite, et que tu viens d'engouffrer trois sandwichs au chocolat au gouter, ainsi que des bonbons mon coeur.
Hoooooooooooooo ...)



- Ouvrir le bac à légumes du frigo pour y trouver les légumes tous bons tous frais du marché.
 

- Oh putain, ça date de quand le dernier marché, déjà ???
- Jeter les 2 carottes moisies, laisser le concombre mollasson, sortir les deux navets qui tiennent la route.
- Éplucher , laver et découper les 2 navets pendant que la bouilloire préchauffe.

- Ouvrir le congel'.
- Sortir tous les sacs de légumes découpés entamés.

- Transférer l'eau de la bouilloire dans la cocotte, y jeter une poignée de sel.
- Jeter les navets découpés, le reste de sac de carottes congelées, le reste de poireaux congelés, le reste de mirabelles congelées, le reste de ....
- Chier ! Putain ! Merde ! Les mirabelles !!! Aaaaaaaaaaaaaaaah !


(Maman, pourquoi tu cries ? Tu dis des gros mots !!)

- Repécher les mirabelles.
- Le coller dans un bol en attendant de savoir qu'en faire.
- Non, pas dans le bac à légumes, retiens-toi.

- Laisser mijoter en buvant un mojito (mijoter/mojito, huhuhu)

- Quand c'est l'heure de manger, virer l'eau en trop dans un récipient à part et mixer la soupe.

- Mouais c'est aqueux, j'aurais du mettre des potates quand même.

- Ah tiens, j'ai un reste de purée mousseline en sachet là, dans le coin, je vais le coller aussi.

- Touiller, mettre du beurre.

- Crier "A taaaaable ! mettez le couvert les fiiiiilles !"

- Eplucher la vieille pomme qui commence à faire salement la gueule dans le panier de fruits.
- La découper dans le bol de mirabelles décongelées .
- Coller le bol de mirabelles et de pomme au micro-ondes
- Encore.
- Encore.
- Encore.
- L'oublier jusqu'à la fin du repas.



-Annoncer fièrement à la famille "Ce soir, soupe maison, et compote de saison".







Read more...

LA polémique de Noël

>> lundi 23 décembre 2013

A Noël, avec l'Homme, il est une polémique inextinguible.

Il y a franchement peu de sujets qui nous divisent (à part la religion, la politique, et le port des T-Shirts publicitaires). Celui-ci est le plus grave d'entre eux ...

Les cadeaux de Noël, on les déballe
 le 24 au soir ou le 25 matin ??


Il me vante les réveils émerveillés de son enfance, et la joie de déballer tout endormi ce qui parait être d'une féérie ultime.

Je lui réponds rien, je lui montre :
Nowel 2011
 Du gosse en pyjama, de la gonzesse en peignoir, aux cheveux gras et ...

Nowel 2011, encore, un grand cru décidément.

... à la trogne bouffie.


Il me tacle sur les traditions. Pas de bol, de mon coté, la tradition, c'est sous le sapin au retour de la messe, qu'on déballe les cadeaux.

Avec des enfants en tenue, et des adultes frais, maquillés, beaux en un mot.

Nowel 2012



Moi je dis, y a pas photo. Enfin si, y a GRAVE photo et c'est moi qu'a raison, comme toujours mon chéri.

Nowel bis 2011


Joyeuses fêtes les amis !



Read more...

  © Blogger template Simple n' Sweet by Ourblogtemplates.com 2009

Back to TOP