Quatre ans et trois petits cochons

>> samedi 24 novembre 2012

Cet après-midi, c'était l'anniversaire de Progéniture avec les copiiiines de l'école !


Je m'étais fortement tâté à organiser ce truc, mais on a eu droit à un lobbying efficace, et ce depuis fin août.

Mamma mia ! Je n'ai pas su résister, surtout après avoir organisé le mien (tiens je vous en ai toujours pas parlé !? Il faut il faut il faut ! C'était énooooorme !).

4 ans, donc 4 copains/copines invités (logique 'tellectuelle). Au final, seulement 2 sont venues et c'était paaaaaaaaarfait !

Pour le gâteau, il fallait un peu marquer le coup, surtout qu'on sortait à peine de l'anniversaire de MiniMoog, et qu'Ilse (la mère de MiniMoog pour ceux qui ne suivent pas) nous avait sorti un gâteau Barbie Marshmallow de ce genre-là :

Photo issue de .



J'avais grave la pression.
Autoportrait. J-1 avant la fête.

J'étais partie sur un gâteau "Maison", mais rien ne me plaisait sur Internet, il fallait sculpter dans du gâteau, ou alors empiler 4 Napolitain (burp).



Soudain, j'ai croisé la route Ciloubidouille. L'Internet c'est formidable, et Ciloubidouille ne l'est pas moins.
Elle a fait un gâteau avec, non pas une, mais trois maisons pour les 3 petits cochons !

Alors, moi, ben j'ai copié. Et j'ai même pas honte.



Sur une base de gâteau au yaourt, réalisé par Progé herself !

Base que j'ai nappée de chocolat, parce qu'un anniversaire sans chocolat, c'est comme une fonction sans domaine de définition.


La maison du premier petit cochon, en paille ... d'or. Un peu de guingois, comme son homologue, mais bourrée de smarties.


J'ai copié Ciloubidouille, en mettant un fil autour des cloisons.
Sinon, c'était vraiment fragile.
 Astuce 'tellectuelle : coller un petit carré aluminium avant de poser tes paquets de mini-smarties (trop fière d'y avoir pensé avant de faire la connerie).


La deuxième maison en rondin de ... Finger. Cha colle aux doigts, mais chais chuper bon !


Et enfin, la maison du petit cochon sérieux, en briques de biscuits roses de Reims.

Admire le toit en langues de chat steuplé, collées avec le reste de nappage de chocolat.
C'était à peu près aussi chaud que se remettre aux maths pour ses 30 ans (mais je te raconterai ça une autre fois).



Quand la maman de Copine n°1 est arrivée, Copine n°1 s'est écriée : "Maman, y avait un gateau "3 pti cochons !!".






Alors, dans ma tête, j'ai fait ça :



Read more...

Blague d'anniversaire

>> mercredi 17 octobre 2012

Hier, c'était mon anniversaire mais on va pas en parler parce que la fête, c'est samedi.

Ca-va-être-énorme-promis-je-vous-raconterais, j'ai trop hâte, j'ai 3 ans, j'ai choisi le gateau avec plus de soin qu'à notre mariage. J'ai tellement 3 ans que je sais où est caché mon cadeau et qu'il me faut toute ma trentaine bien adulte pour me raisonner et ne pas aller voir de quel couleur il est (parce que je sais déjà ce que c'est, quand même, faut pas déconner).


Hier soir, donc, le fait le plus marquant fut la lecture de Pomme d'Api (paie ton anniv' de desperate mummy). Un des héros du magazine, ZigZag, répondait à une question de lectrice : où va l'eau des toilettes ?

Avec l'Homme qui a débuté sa carrière aux égouts, autant vous dire qu'on était au taquet.

Et donc, voilà que j'explique que l'eau des toilettes va dans un tuyau de la maison, puis dans un grrrrros tuyau des égouts, et c'est à cet instant précis que ZigZag demande :




Progéniture saute du canapé, hyper fière, s'exclame : "Moi je sais comment c'est la station d'é-pu-ra-tion ! C'est comme ça ! " en se levant d'un coup, toute droite, raide.

- "Hein ?! Refais moi la station d'épuration pour voir ?"

- "Comme ça !" raide comme un piquet, la tête bien haute, bras le long du corps.

- "Ce serait pas la "station debout" ça plutôt, mon cœur ?"

- "Oui, c'est comme ça !"

 
Se retenir pour ne pas rire, se retenir pour ne pas rire.



PS : Bon et sinon ZigZag, mon pote, c'est pas trop trop possible ton schéma où on tire l'eau potable en aval de la station d'épuration juste après. La Loi sur l'Eau, elle dit que c'est pâââs bien.


Read more...

Coup de vieux

>> samedi 13 octobre 2012

Il y a des années à coup de vieux. J'imagine que l'année où Progéniture passera son bac, en même temps qu'Entropie son brevet, en sera une.


 (Je vous mets une vidéo crétine pour excuser par avance le niveau de niaiserie assumé de ce post)


Aujourd'hui, nous fêtons nos 5 ans de mariage.

Noces de bois (paie ton anniversaire en bois !), deux enfants dont une scolarisée. Au travail, je regarde les "jeunes" de moins de 3 ans d'ancienneté avec un peu d'envie devant leur énergie et aussi du soulagement d'avoir passé cette période d'incertitude.

Serais-je devenue une adulte sans m'en rendre compte ?

Naaaaaaaaaaaaaaaan ! rassurez-vous ! Jusqu'à mardi, je suis encore vingtenaire*. (Pù%$£, mardi ! Nan mais quand je vous disais que c'était le coup de vieux là !)

 Pour fêter ça, j'ai exhumé des chouettes photos du D-Day. En 2007, j'en arrosais un forum où j'ai rencontré des amies qui sont toujours là aujourd'hui (merci les filles !).

2012, et je vous inflige ça chez moi. En fait ça va, j'ai pas mûri. :-D

On était beaux, contents ...



... contents-contents, même ...


 
... et amoureux.

On avait fait quelques pas de danse à la sortie de l'église, au son de la banda.


 Il y eut quelques (oh ! à peine !) photos rigolotes ...

Lancer artistique d'étole

La photo qui aurait du être choumignonne et qui a juste prouvé que j'avais une belle étole de signalisation.

LA photo la plus réussie de la noce (et on en a récolté 2361 ...)

Mariée en patin à roulettes ou sur coussins d'air ?

Le début d'une grande histoire gendre / belle mère...


Le père de la mariée comme on ne l'avait jamais vu.


C'était bien quand même, cette fête avec 165 convives pour mes 25 ans !

The end ?
...

Non !! Ça ne faisait que commencer !




*Holy shit ! mon correcteur orthographique ne connait pas ce mot et propose de le remplacer par "trentenaire".

Pour voir toutes les vidéos de "coup de vieux" de chez Axa, c'est par ici. (Allez y, moi j'ai gloussé à chaque fois).

Read more...

Un jouet et son enfant

>> mardi 9 octobre 2012

Un peu à sec de l'inspiration en ce moment.
Pas trop de temps non plus.

Et puis j'ai quand même un peu posté là aussi.


Pour me remettre en doigts, voici deux jolies vidéos choumignonnes.

C'est un jeune papa qui fait une vidéo au sujet du jouet préféré de son fils. Il anime même le jouet afin que nous le voyions avec des yeux d'enfant.




Un an plus tard, il envoie ce jouet dans l'espace avec une camera et un GPS pour récupérer le tout.




Adorable non ?

Read more...

La mort c'est nul

>> mercredi 12 septembre 2012

Ce soir, je dénonce.

La mort c'est nul.

Et la maladie aussi, tiens, tant qu'on y est.


J'ai conscience qu'en disant ça, si on est un peu logique, je conchie aussi la vie.

Rien à foutre. Tous dans le même sac ce soir. La mort, la logique, les fraises Tagada, la vie, la maladie et les chatons, je vous emmerde.


Read more...

Un retour de vacances ordinaire

>> lundi 6 août 2012

Aujourd'hui, Paris. Retour de 4 semaines de vacances au soleil.

Je me rends compte à la station que j'ai oublié de prendre ma carte de transport. J'achète des tickets car je n'ai plus le temps ni le courage de remonter chez moi.
Je monte sans faire gaffe dans une rame où une femme échevelée vocifère des insanités. Zut. Je ne sais après qui elle en veut car je ne vois aucune prostituée à coté de nous, mais celle-ci va manifestement rencontrer beaucoup de pénis, et des beaux. (La veinarde)


Le métro met des plombes, une dame ayant fait un malaise un peu plus bas sur la ligne.

Photo de Romain Laurent
(Allez admirer son travail !)

Stalingrad, je m'arrête juste devant la dame malade, assise et toute verte, entourée de quelques personnes. Je tente un sourire pour la réconforter, lui dire avec les yeux que nan, y a pas 500 personnes qui la détestent depuis 10 bonnes minutes.
Une fois passé la station, l'échevelée atteinte du syndrome de la Tourette se calme et ne dit plus rien,  bercée par une chanteuse de métro qui a la voix de Véronique Sanson ou presque. J'aime pas Véronique Sanson, mais là, je l'embrasserais bien.

République, plein de gens se lèvent, j'entends un homme chantonner juste à coté de moi, je relève les yeux en souriant, il me rend mon sourire.
Juste au moment de descendre, il dit "Qu'est-ce que vous êtes belle !" Je souffle un petit merci. Il descend en me disant "Au plaisir ..."
Ça m'a scotchée toute la fin du trajet.

Je sors du métro et un mec me croise en me criant "Plein de courage ! plein d'amour ! plein d'argent ! et le bonheur !".
Je lui réponds "A vous aussi !!".


C'était pas un trajet de dingo ça ???

Read more...

[Opération Black&Decker] Le jour où j'ai tricoté avec des perceuses

>> samedi 28 juillet 2012

Il y a quelques temps, je reçois un mail de Bérengère, de chez Disko qui avait organisé l'opération OUAPS (mais siiii ! celle où La Mite Orange m'avait incrustée !!). Bérengère me propose de jouer avec des perceuses de chez Black&Decker.

Première lecture à l'arrache dans le métro sur le smartphone, je n'ai qu'une pensée : "Bigre, faut ptête que j'arrête d'écrire sur la chasse ... ça commence à me positionner sur des trucs chelous".

Et puis, je vois que Larcenette est aussi invitée et qu'elle est hystérique à cette idée (oui elle a posté 140 caractères d'hystérie sur Twitter).

Alors, forcément, en bon mouton, je me mets à avoir envie d'y aller. Je relis le mail qui parle d'ateliers et de concours. Moi, tu me dis concours, je frétille, j'ai la bave aux lèvres et j'enfile mon gilet pare-balles.

Là-dessus, Ilse me téléphone par erreur (ah ben merci les copines), j'en profite pour l'inviter, et elle aussi est hystérique : course de ponceuse et concours de perceuse, ça ne se refuse pas !!

Bérengère commence à s'inquiéter en lisant nos mails surexcités, elle nous dit qu'elle aura ptêt' pas assez de lots de consolation. J'y réponds qu'on s'en fout parce que nous, on va gagner, alors elle peut se les garder ses lots de consolations tout nazebroques.

Après 250 mails d'atermoiements modesques, nous voici arrivées le grand soir.

Ilse est habillée en pin up et tout-va-bien.

 On est tellement survoltées que la pauvre Bérengère devra nous expliquer 3 fois le principe de la soirée : des ateliers-concours en groupe et en individuel, un classement, des lots.

Pendant ce temps, je constate que mon vernis est pââââârfaitement adapté au thème de la soirée, et celui de Ilse, non. Je demande si ça me fait des points en plus pour le concours.



C'est à ce moment précis que nous découvrons que Black&Decker nous propose de nous déguiser. Lunettes et salopettes au programme.



Nous sommes aux anges et ça se voit.



Première épreuve : le taille haie. On décide que c'est Larcenette qui s'y colle, du haut de ses 3 ans d'expérience chez Leroy Merlin. Elle doit nous faire deviner un truc en le scultant dans un buis.

Donc là, c'est censé représenter une toupie ...
Autant te dire qu'elle a fini par la mimer, la toupie.

Consolation du buis massacré. Instant d'émotion.


Deuxième épreuve : le cadre.
C'était l'occasion de tester une perceuse/visseuse/scie sauteuse/ponceuse multi-tête multi-fonction multi-trucs.
J'utilise la scie sauteuse. Pendant ce temps,
la tête amovible de perceuse attend sagement sur l'établi.
J'avoue que c'est à cet instant que mon coté 'tellectuel a repris le dessus. Quelle galère de scier mes 4 pauvres tasseaux puis de les visser. Le cameraman se bidonnait en me filmant et je l'ai maudit en espérant que ses images seraient toutes floues.
Derrière moi, j'entendais Ilse lutter contre son coté belge.

Grand moment d'intense effort, mais nous avons vaincu !

C'est à ce moment que j'ai perdu pied, je crois.


Après une épreuve de balai à vapeur sans intérêt autre que de placer les mots "balai à vapeur" dans un billet, nous nous préparâmes à la dernière épreuve.

Un beau démonstrateur grand et brun (quoique légèrement dépassé par les furies hystériques que nous étions alors) nous présente des chevilles spécial plaques de plâtres (BA13 ça s'appelle). Les chevilles Molly.

Larcenette entre en transe.
"Des cheviiiilles Mollyyyyyyyyyyyyyy ! J'adôôôre les chevilles Mollyyyyyyyyyyyyyyy !"


Fort de ce succès, il nous montre une mini visseuse cromeugnonne, mais à laquelle il manque le bouton ON. J'y dis. Il rigole, empoigne la mini visseuse de façon tout à fait virile bien qu'un tantinet ironique, je pense alors à tous les avantages que procure le statut de mini vicieuse, et mais euh, de quoi on parlait déjà ??

Ah oui, ben en fait, la mini visseuse, elle était magique ! Tu l'empoignes virilement puis tu pivotes le poignet à droite, pof ! elle visse !! Et si tu penches à gauche, pouf ! elle dévisse !!
Ça s'appelle le GyroDriver  et moi le nom m'a fait marrer parce que ça m'a fait penser au gyros qu'on mange en Grèce (le gyros, c'est le kebab grec).

Bref, à la fin, on avait tout fini en avance parce qu'on avait la win parce qu'Ilse avait un train à prendre pour rentrer dans sa banlieue.
Avec Larcenette, pour patienter avant les résultats, on s'est mises à percer plein de trous de manière très artistique dans du BA13.

Et une fois notre œuvre d'art terminée, je propose de la faire cette course de ponceuse sur le beau parquet du lieu (tiens allez voir là-bas comme c'est beau !), mais on nous explique gentiment que non.

J'ai alors une connexion bizarre qui se fait dans mon cerveau. Je vois de la cordelette, des perceuses et pof ! je pense tricot.

Alors je me lance dans un tricot-perceuse. Les gens me regardent avec des yeux bizarres, mais je leur explique qu'y z'avaient qu'à pas inviter une blogueuse de tricot épicétou.




Larcenette, bidonnée, fait deux vidéos, poste sur Twitter en direct et tout.


video



(Désolée, je les ai pas montées jolies avec générique et tout, mais que voulez-vous c'est les vacances chez les Tellectuelle et Joli Papa et Belle Maman n'ont pas mon logiciel qui va bien que je connais)


Je ne te le cache pas, le tricot perceuse, c'est un peu chaud.


Mais c'est beau !!!


J'allais entamer des torsades et un petit jacquard quand les résultats furent enfin annoncés. Truc de fou, Ilse fut troisième, moi deuxième et Larcenette la grande première !!!

Oui, nous étions bien au taquet.


Pour finir, la chouette vidéo officielle de cette soirée, où l'on voit que je fais remarquablement bien la potiche (et que Ilse, comme toute pin-up qui se respecte,  manie à merveille le balai-vapeur ).





C'était vraiment une soirée super rigolote alors moi je dis merci Disko et merci Black et Decker !

Petit message à Caterpillar : avec Ilse et Larcenette, c'est quand vous voulez, on est partantes !

Read more...

Des pois sur mes ongles (nail dot ça s'appelle)

>> vendredi 6 juillet 2012

Depuis que Tête de Thon a croisé mon écran, mes ongles repoussent-poussent-poussent !

Passées les quelques semaines où j'étais tellement contente de les retrouver que je les laissais "nude", "et puis le rose pââââle c'est teeeeellement sobre et classe tu vouââââ ?!!" , j'ai repris mes esprits et j'ai peinturluré mes ongles dans des couleurs flashys.

Restait à passer au stade supérieur du nail art : les dessins sur les ongles.

Ce midi, à la pause déjeuner, je suis passée chez Kiko (si tu connais pas, c'est un magasin milanais, -et pas japonais du tout, contrairement à ce que le nom laisse penser- qui fait des vernis à 2€50 et des pinceaux à vernis à 1€50 et d'autres trucs de maquillage aussi). J'ai acheté 3 vernis pour aller super bien avec ma nouvelle robe bustier trop belle (mais t'auras pas les photos tout de suite parce que je veux faire une manucure assortie avant j'ai pas de photo potable de moi dedans).
Et aussi un pinceau pour dessiner des trucs au vernis. Et un truc kifédépois et qui s'appelle un nail's dotter quand on s'y croit un peu.

Alors j'ai testé le nail's dotter.

Enfin, d'abord, j'ai regardé des vidéos pour savoir comment ça marche le nail's dotter. La première vidéo que j'ai trouvé expliquait comment faire des pois sans nail's dotter. Autant te dire que j'étais verte.

Passée cette déception, j'ai découvert un large champ inexploité de Youtube : les videos de tutos de vernis. Nan mais je connaissais les tutos make up, mais là, sur le vernis, y a de quoi passer des nuits devant son écran !! En moins d'une demi-heure, j'ai découvert des milliards de techniques à tester (notamment une où tu jettes du vernis partout n'importe comment dans ta maison sur tes ongles et après c'est choli).

Alors pour commencer, tu as les ongles choliment colorés.

Vernis OPI de chez la manucure.
Dans le nom y avait "mandarine kekchoz".


Puis tu mets un tas de vernis sur du papier, afin d'y tremper ton nail's dotter.

Dans les tutos, les filles font ça sur du papier blanc.
Moi j'ai fait ça sur une pub Domino's pizza.
 
Tu appliques sur tes ongles en gloussant à chaque pois.





Après, tu te la pètes façon nail-blogueuse, avec le vernis dans les mains.




Bon, j'en suis pas à dessiner des licornes qui dégueulent, mais qui sait ? A ce rythme là, quand j'aurais 80 ans, peut-être ???


Bientôt, je vous raconterais comment j'ai ratiboisé le pinceau d'un vernis Dior aux ciseaux à ongles sans que le ciel me tombe sur la tête.

Read more...

La Tellectuelle aime bien Stromae

>> jeudi 5 juillet 2012

Alors OK, vous allez me dire que je débarque, mais j'aime bien Stromae.

Pour ceux qui débarquent d'encore plus loin que moi, Stromae, c'est le mec qui a sorti ce tube là :



Paroles glauques, clip à l'avenant et rythme entêtant. J'adore.
Vu en live à la télé, il est extra.


Mais Stromae, c'est pas rien qu'un mec qui a été coaché sur son look ("alors on va se la jouer geek-hipster, ça va cartonner auprès des bruncheurs-blogueurs !"), qui a chanté sur une rengaine electro et qui chante après en playbac. Non non non que nenni pas du tout.

Stromae, il fait de la musique electro en version acoustique, même pas peur le mec. (Si si, j'te jure, c'est sur son site).


Stromae, il reprend son hit avec un orchestre traditionnel marocain, même pas peur ! C'était au Marrakech du Rire 2012 (vu l'autre jour sur M6, je ne retrouve aucune video sur Internet, n'hésitez pas à me l'indiquer).


Ce n'était pas son premier coup avec Jamel Debbouze, puisqu'ensemble, ils avaient commis cette vidéo drolatique où Jamel donne des leçons de musique à Stromae.




Oui, vraiment, moi, j'aime bien Stromae.

Read more...

Le cow boy à torsades

>> lundi 2 juillet 2012

Ça faisait longtemps que le tricot n'avait pas eu la vedette ici. La bécasse commençait à truster les premières pages, ça n'allait plus !


Réalisé avec la laine du petit gilet en dentelle et de la layette toute douce, un petit gilet sans manche pour Progé.



Le montage est original : la bordure n'est pas montée après coup, comme il est de coutume. On diminue de manière à former le V, puis après les épaules, on continue  seulement la bordure qui sera cousue au dos.
Les diminutions du col m'ont donné du fil à retordre, coincées au milieu des torsades.



T'as vu ? Pour sortir de ma phase "chasse", je me la pète en mode "blogueuse tricot à la mode" avec présentation au scotch coloré (pardon, sur la blogosphère des loisirs créatifs, on dit "masking tape").

 

Au dos, une étoile de shérif.



Progéniture est ravie.
Pour fêter ça, on a fait une séance photo avec Tounik, la vache (me demandez pas d'où vient ce nom, c'est le seul jouet qu'elle a consenti à baptiser).



Laine Bercelonnette de chez Bergère de France.
Modèle issu du catalogue Ideal Tricot, hors série spécial enfant.
Vu l'échantillon, j'ai fait la taille 6 ans pour obtenir un 4 ans.





Merci Cybie pour le gif animé ! J'ai enfin mon propre gif animé, chuis trop contente : je suis enfin  un vrai blog !!!

Read more...

Mission d'infiltration chez les bécassiers. (4/3)

>> samedi 30 juin 2012

Les épisodes précédents :


Cette numérotation est plus que bizarre, je vous l'accorde, mais c'est chez moi ici et je fais ce que je veux d'abord.


Je ne pouvais terminer de relater cette expérience halLUcinante sans vous faire part de cette découverte ébouriffante : les chasseurs sont des hommes parfaits.

Voui voui. Je le dis et je le répète :

Les chasseurs sont des hommes parfaits.



* Démonstration *

Prenons un mec bien, au hasard, l'Homme.

Il est merveilleux : drôle, intelligent, une grosse bite, beau, bon père, mari attentif. Mais que se passe-t-il au moment de sortir de l'appartement ?

Je vérifie mon sac à main : portable perso, portable pro, portefeuille, carte de métro, rouge à lèvres, baume à lèvres, mouchoirs, lunettes de soleil, j'ai rien oublié, t'es sûr ?
Ah si : son portefeuille, son téléphone parce "dans mes poches, ça loge pas bien".

Eh bien, figurez-vous que cela ne vous arrivera ja-mais avec un chasseur. JAMAIS !!

Leur secret ??






La veste multipoches !!




 
(Une photo-cadeau pour Titsev se cache plus haut. Saura-t-elle la retrouver ?)



* Fin de la démonstration *


Lors de notre visite guidée sur la sylviculture, j'ai développé un amour profond, - que dis-je - un véritable fétichisme pour la veste multipoches.


Sachez que j'ai risqué ma vie (qui dit chasseur, dit fusil !) pour prendre ces photos discrètement. En effet, comment expliquer cette passion naissante ?


Cette passion fut confirmée à la soirée.
Il y avait donc une tombola, dont les gagnants étaient tirés au sort lors de la grrrrande soirée.

L'oreille distraite, nous étanchions consciencieusement la bouteille de Bordeaux de notre tablée. J'avais acheté deux billets, et j'écoutais égrener les paniers garnis, une tenue de pluie, une bouteille d'armagnac ...

- "Et à présent, nous allons tirer l'heureux gagnant d'un gilet multipoche doublé polaire !"

- "Oh putain les mecs, je dis (l'alcool me rend très élégante du verbe), celle-là, elle est pour moi !"
-  ... "Le numéro 5791 !!"

Je cligne sur mes deux billets numérotés 5791 et 5792. 5791, bordel !

Je me lève comme une furie, en secouant les avants-bras et je glousse "Il est à moi ! Il est à moi !".

Hilare, je récupère le lot et devant 360 convives éberlués, je m'écrie "Oh ! C'est du XL, pile ma taille !!!", j'arrache l'emballage et j'enfile mon précieux.

J'étais contente contente contente.


 
Franchement, j'ai rarement eu autant la classe que ce soir-là.

Prêtes pour la montée des marches.


Le lendemain, un fringant septuagénaire s'est approché de moi et m'a confié : "Vous rayonnez la joie mademoiselle, bravo !".

"Laissez tomber, j'y ai répondu : vous avez pas de veste à poches. Rien ne sera possible entre nous."

Read more...

  © Blogger template Simple n' Sweet by Ourblogtemplates.com 2009

Back to TOP