Et le papa, il t'aide ?

>> mardi 24 avril 2012

Vous avez peut-être raté le post de "Père de Famille" en réaction aux stéréotypes sexistes décrits sur ce blog là.

(Oui dans la blogosphère, y a des battle, des débats d'opinion, des crêpages de chignon et on se marre bien).

J'avais lu et j'avais illico décidé de suivre ce "Père de Famille" sur FaceBook et Twitter (ma récente découverte, après tout le monde donc).

Et puis, je suis tombée dans le Forum de Nadia (vous savez, la chroniqueuse des Maternelles) sur un post dédié.

Atterrée par la majorité des réactions "C'est drôle, et tellement vrai ! D'ailleurs mon mec n'a jamais changé une couche", "Oh moi, si, je sors hein ! mais pas plus d'une heure sinon c'est la cata" (je ne caricature pas) , et l'heure aidant, j'ai pondu un pavé lyrico-gnangnan-militant.

Pour tout lire, allez sur le forum.

Tant qu'à faire, je recycle mon machin, voilà un billet à-pas-cher.


Bonjour,
 
Voilà bien longtemps que je n'étais pas venue sur ce forum, et je suis très peinée de la tournure de ce post.
 
Lire qu'on est pas égaux dans l'intimité (ben merde alors, c'est bien l'endroit où je pensais que c'était le plus simple d'y accéder à cette foutue égalité, puisqu'on est que 2 humains en jeu, contrairement à la société, le travail, etc.).
 
Lire qu'un homme n'a changé la couche de son enfant qu'une fois en 19 mois.
 
Lire qu'une femme n'a pas pu sortir plus d'une heure en soirée pour cause d'incapacité de son partenaire de vie.
 
Quand j'ai lu le blog de Paroles de Papa, je vous avoue avoir laissé pendre ma mâchoire de stupéfaction.  
Voilà un homme qui est fier d'annoncer à l'annonce de la grossesse de sa femme "Je suis heureux mais officiellement dans la merde".
Ou encore "Mais une fois Télé Foot achevé (et aussi Turbo si possible, on n'est pas à une heure près non plus...) nous répondons présents, fins prêts à  nous occuper de nos bambins ... à notre manière. "
Et plus loin "je dois vous laisser car ma femme a besoin de l'ordinateur pour passer une commande chez Vert Baudet."
 
Je suis féministe, mais promis, je suis aussi une mère aimante, une épouse charmante, drôle et attentive. Parfois même, je m'épile, truc de fou.
Mais aussi je pète au lit. Parfois, je pars une soirée durant, voire carrément un WE, indignité suprême ! J'ai de l'ambition (d'aucuns diraient que j'ai les incisives en forme de rabot). Je gère le linge. Le bain des gosses m'emmerde suprêmement jusqu’à ce qu'ils se tiennent assis : pendant ce temps, je peux laisser pauser un masque.
L'Homme lui, gère les repas (courses comprises), est le seul à être autorisé à lire "l'histoire du soir", le bain il kiffe. Il travaille lui aussi, mais privilégie en ce moment le temps dédié à la vie de famille.
Il est le moteur pour les séances de ballon, moi pour la piscine. J'ai emmené Progéniture au cirque et au ciné, lui aussi au cinéma.
 
Pourquoi énumérer ces faits sans intérêt ? pour illustrer que je ne nous reconnais pas dans les stéréotypes présentés ici, sur le blog de Paroles de Papa, dans les médias, etc.
 
Pour moi, Paroles de Papa est certes drôle, mais comme Michel Leeb a pu l'être avec les stéréotypes raciaux : de manière dépassée.
 
Pour finir, je vous invite à lire ce rapport (c'est long, mais très illustré) sur les stéréotypes concernant les pères dans la pub.
http://www.orse.org/maj/upload/act [...] ite_31.pdf
C'est révélateur.
 
Les hommes et les femmes ont-ils vraiment à gagner à perpétuer cette imagerie qui les décrète incompétents dans certaines sphères (l'homme incapable à la maison, la femme incapable au travail) ?? Je crains que notre liberté ne soit la grande perdante de ce type de représentations.
 
Je rêve d'une société où les personnes (hommes ou femmes) qui souhaitent s'investir dans la sphère familiale le puisse. Et inversement, que ceux qui souhaitent aller à fond dans la vie sociale, le travail, le puissent aussi.
 
Je rêve d'une société dans laquelle il serait possible de passer d'une phase à l'autre. Oui, on peut demander un congé parental et avoir envie de se réaliser professionnellement, dans la même vie. Ce sont juste des temps de vie à articuler au mieux.  
 
Je rêve que la société et le monde du travail nous laisse la possibilité de faire ces choix. 


9 contributions extrêmement pertinentes:

laluciole 24 avril 2012 à 06:50  

Tiens, nous avons les mêmes batailles ( je suis moi même grande pourfendeuse de " il t'aide ?" sur le forum bébé est là d'auf, une source de sidération perpétuelle en la matière - je ne pensais pas que de telles organisations familiales existaient encore aujourd'hui, sincèrement )

mowgouaille Mollé 24 avril 2012 à 06:56  

J'ai écris ça pas plus tard que ce week-end: http://www.hellocoton.fr/to/lBum#http://lanouvelleeloise.blogspot.com/2012/04/mon-pave-dans-la-mare-lettre-au-mari-de.html, justement pour expliquer aux hommes et aux femmes que ce n'est pas une situation basique, normale... Que l'homme moderne, le vrai, le mien, est quand même suffisamment ouvert et libre pour prendre en charge les mômes, assurer, et laisser sa femme sortir.. Je voulais insister dans ce post sur le fair que 1) ce n'est pas normal, 2) ce n'est pas non plus la majorité des pères... Je te remercie donc pour ce joli billet qui j'espère nous fera TOUS réfléchir!

LMO 24 avril 2012 à 08:42  

Moi non plus j'ai pas trouvé ça drôle le truc du papa... Mais plutôt consternant.
Je ne voyais pas comment un couple pouvait s'y reconnaître!
Et comme tu di, je suis certaine que l'égalité se construit au sein du couple, dans l'intimité. Quand j'entends des femmes me dire "han, mais il fait à manger? Moi le mien, il refuse de faire quoi que ce soit, je vais pas le forcer quand même!"
Ben euh, SI!!!

Enfin, parmis mes amies, la plupart ont des maris comme le mien, investis dans la famille. Donc ce genre de réactions me "choquent" encore plus, je n'ai que des exemples "normaux" autour de moi!

Olivier - Je suis papa ! 24 avril 2012 à 13:11  

Et si ce papa, blogueur débutant, avait juste commis l'erreur d'écrire un peu rapidement un billet qu'il supposait drôle, en tirant le trait du père à côté de la plaque...???!!!

J'ai lu ce billet à sa publication... enfin, au moins le début. Je n'ai pas ri mais je ne pensais pas non plus qu'il prêterait à autant de polémiques. Dommage que l'auteur ne s'exprime pas !

Bref, je n'y crois pas moi à son histoire.

La Tellectuelle 24 avril 2012 à 20:33  

@laluciole : vouzici ! Comment ça va ?? tu m'as manqué ! je découvre que tu avais eu un sursaut bloguesque en janvier. Où en est la demande de nationalité du Sultan ??
Sinon les forums d'Auf' seront toujours une source de découverte pour moi je crois ;-)

@mowgouaille : tiens je l'avais raté celui là. Joli billet.

@LMO : pareil. Ca me rend d'autant plus perplexe que mes parents (avec une mère au foyer pourtant, ça aurait pu être un facteur aggravant) ne sont pas aussi stéréotypés que ce qu'on peut lire.

La Tellectuelle 24 avril 2012 à 20:35  

@ Olivier : finalement la polémique ne porte pas tant sur ce post, maladroit et un peu trop poussif pour être "réussi", que sur les réactions que l'on peut lire en commentaire ou sur le forum des Maternelles.

Dreiss 24 avril 2012 à 22:53  

Coucou !
Pour ma part, on a lu avec ma moitié le fameux article en question, et j'ai ensuite zappé la partie forum, va savoir, polémiquer des heures sur un truc totalement stérile, ça ne m'intéresse pas.
Toutefois, on a bien rigolé et on espère pour sa femme que c'était vraiment de l'humour.
De mon côté, je pense pouvoir dire que j'ai la chance d'avoir un mari adorable qui aime s'investir dans la vie de famille. Il gère le relationnel avec la nounou (en gros il dépose et récupère notre fils), s'en occupe pendant mon absence (11h/jour tout de même...), et s’obstine en plus à vouloir que je sorte. Et pire, cela choque notre entourage "ah bon, il fait ça ? nooon c'est un blague ??". Ok mon mari s'occupe de mon fils, à côté de ça je gère le reste : les couches lavables, les petits pots home made, la lessive en générale et le ménach' (bah oui quand même). On participe chacun de notre manière à la vie familiale, stou !
Des becs !

La Prune 4 mai 2012 à 10:45  

Mais c'est tellement vrai et tellement bien dit... Mon Pruneau il a une fille, c'est le bonheur de sa vie... et mon Pruneau je le connais trop bien, de face il dit qu'il changera pas de couche, qu'il se lèvera pas la nuit et qu'il est hors de question qu'on fasse des promenades dominicales... en vrai je sais bien que ce sera le deuxième bonheur de sa vie, le troisième joyau à sa couronne (après sa fille et moi) et qu'il se gênera pas pour prendre part intégralement à notre vie de parents ! Et pas question que je renonce à mes concerts ou à mes sorties avec ma meilleure amie, il en va de ma santé mentale et il le sait parfaitement. En plus il aime pas le foot et il comprends rien aux voitures. L'homme parfait quoi.

La Tellectuelle 4 mai 2012 à 11:47  

J'ai même envie de dire "TON" homme parfait :-)

Enregistrer un commentaire

  © Blogger template Simple n' Sweet by Ourblogtemplates.com 2009

Back to TOP