Mission d'infiltration chez les bécassiers. (1/2)

>> vendredi 15 juin 2012


Aaaaaaaaaaaaaaah mais j't'ai pas raconté ! Le truc de fooooooooooooouuuuuuuuu !

J'ai assisté (et même participé) au Congrès annuel des bécassiers. C'était fooooooooooooooooouuuuuuuu !

♫ Petite introduction culturelle ♫

Le bécassier est le chasseur de bécasse. Et la bécasse aime à appliquer du vernis rose pouffe sur ses ongles les soirs de pleine lune est un oiseau migrateur avec un bec long comme des aiguilles à tricoter.

Le bécassier, c'est un peu l'élite du chasseur (d'ailleurs historiquement, c'est aussi le haut du panier socialement. Paye tes notaires, tes pharmaciens et toute la panoplie des professions libérales).

La bécasse fait l'objet d'un véritable culte auprès du bécassier : il lui donne un petit nom -la mordorée- quand il se sent pouète, il suit de super près sa migration en temps réel quand il se sent scientifique (ces dingues tiennent un site où les chasseurs, à peine rentrés de la chasse, renseignent ce qu'ils ont vu, où, comment, etc. A quand l'application sur Iphone, bordel ?).
Les voyants en sont restés au marc de café, mais le bécassier, lui, est lecteurs d'ailes, ce qui me parait être le comble de la pouésie là aussi (car les ailes de la bécasse, c'est sa carte d'identité, sache-le).

Et la nuit, il brave le froid et la pluie pour la retrouver, afin de la baguer.

En mode grand froid pour baguer la bécasse
Je ne voudrais pas te faire croire des trucs, j'ai participé qu'une seule fois à un baguage. En revenant, j'ai dit à l'Homme "Plus jamais ça".
Nan mais faut pas déconner, sortir de nuit, au moment où ça pèle le plus, quand ça bruine, pour se balader dans un endroit désert avec des lampes torches et une épuisette géante dans l'espoir de choper une poule au bec hypertrophié.
Et tout ça pour quoi ??!? La peser, regarder si elle a pas déjà une bague, lui en enfiler une, tout noter dans un carnet et la relâcher, tout ça sans même la plumer pour m'en faire un boa ! Ben merde alors !

Mais je m'égare.

♫ Fin de l'introduction culturelle ♫

Il se trouve que Grangousier, le papa de l'Homme (et donc, pour ceux qui ne suivent pas, mon beau-père) est une des huiles du Club National des Bécassiers (on ne rigole pas, il lit parfois ces pages, merci).
Et il organisait cette année le congrès annuel, chez lui.

Alors on a largué les mômes chez mes parents et on a rappliqué pour participer à l'organisation du truc.

J'étais hyper motivée pour plusieurs raisons :

1. Je ne refuse aucun prétexte pour refourguer mes filles à autrui.
2. J'aime bien me retrouver dans un environnement inconnu voire bizarre. Par exemple, j'adoooore les concerts de punk qui sont l'occasion de procéder à une véritable analyse anthropologique.
3. Je pressentais que ça ferait un putain de bon billet de blog.

Et je n'avais pas tort ...

(la suite bientôt)


4 contributions extrêmement pertinentes:

La Tellectuelle 15 juin 2012 à 23:36  

Héhé !
En fait, j'en ai marre de faire des articles plus long que mes bras.
(et j'ai pas encore déchargé les photos du congrès)

Mlle Toutouille 17 juin 2012 à 17:45  

La suite, la suite, la suiiite :D

Ilse 18 juin 2012 à 11:03  

Moi aussi j'ai pensé: "il y a une application pour ça" ^^
Moi je veux bien venir avec toi, la prochaine fois que tu vas en cosplay bécasse à un concert de punk!

Enregistrer un commentaire

  © Blogger template Simple n' Sweet by Ourblogtemplates.com 2009

Back to TOP