Les hormones - le retour

>> jeudi 9 juin 2011

Non, non, non.
Je ne reposte pas sur le sujet parce que je me suis retrouvée en première page "Humeurs" d'Hellocoton ...
Moi qui croyais que j'aurais plus de chances d'y arriver en postant en catégorie "Création", j'étais toute ravie et rougissante (bon, je m'en suis rendue compte 10 jours après ...).


1. Chez Dia. Tiens, si je prenais des cerises. Je les sélectionne soigneusement, quasi une à une, pour éviter les trop vertes ou les tournées. Quand ma lassitude met la pâtée à ma détermination, je file les peser. J'ouvre des grands yeux.
500g. Tout rond. Whah ! Trop forte.
Le sourire béat tient jusqu'à la caisse.
Le midi, je le raconte à mon frère. Whah ! Ça me remet la banane d'y repenser.
Le soir, j'y repense, et le raconte à l'Homme, ravie. Whah !
Bilan : 10h de joie éberluée pour un chiffre rond.


2. Progéniture jette ma pile magazine à travers la pièce. Grozyeux fachés, on ramasse tout et j'en profite pour les feuilleter afin de faire le tri. Avant de jeter un magazine datant de Noël, j'azimute une magnifique vache gonflable de chez Nature et Découverte. Une heure plus tard, coup de bol, l'Homme m'annonce qu'il y passera demain. Je lui demande de regarder si ma vache est toujours en vente.
Il la trouve, l'achète illico. Le soir même, j'exige qu'on la déballe aussitôt. Progé l'enfourche, joue un peu avec, ravie.
Bilan : depuis une semaine, chaque vision de cette vache dans mon salon me met dans un état de joie intense.


3. Au bureau, trois fois qu'on me demande mes disponibilités cette %ù$£§ de réunion. Enfin, un créneau se dégage, très prochainement, et, pour m'économiser, je propose de déplacer le lieu dans mes locaux, et me met en recherche d'une salle de réunion libre. Il y en a bien une. Wouhouh ! une salle de réunion est libre un vendredi soir, wouhouh ! Quelle surprise !
Bilan : je crie Youpi ! dans mon bureau et fait la danse de la victoire, gros bide en avant.


OK les hormones, 1 partout. Maintenant, on rentre gentiment et on se calme, mmmmh ?

3 contributions extrêmement pertinentes:

Mooglosaurus 10 juin 2011 à 09:12  

Je t'avais raconté que je pleurais de chaudes larmes devant le bonheur étalé des pubs nutella quand j'allaitais?

La Tellectuelle 10 juin 2011 à 09:18  

Ah mais je vous ai pas dit !!! J'ai encore pleuré devant un reportage sur le concours de Meilleur Ouvrier de France !!!

Raoul 10 juin 2011 à 22:07  

Moi je chialais en dépliant de bodies en taille 1 mois.

Enregistrer un commentaire

  © Blogger template Simple n' Sweet by Ourblogtemplates.com 2009

Back to TOP